Mouron Rouge

Plus

Dans le genre « je suis conne »

Pffff, je me rend compte de toutes mes erreurs pour mon premier jardin (au potager, je précise, puisque mon objectif est de rendre le jardin potager le plus sauvage possible tout en ayant l’essentiel des légumes, et d’intégrer quelques légumes du potager dans la nature sauvage environnante sans chambouler cette dernière).

1) j’ai souhaité semer sans retourner la terre et sans vraiment désherber.

J’ai simplement fauché toutes les herbes du jardin aux endroit où je souhaitait semer.
Résultat : aujourd’hui je ne sais pas distinguer des « mauvaises herbes » de ce que j’ai planté.
Quand je crois « reconnaitre » une plante dont j’ai semé la graine, j’arrache un peu les herbes autour d’elle pour l’aider à grandir, chose que je m’étais promis de ne pas faire. Résultat : je crois que j’ai arraché mes petits melons en les confondant avec de la mauve sauvage.

A faire pour l’année prochaine : soit créer de vraies bandes à semer sans aucune herbe sauvage avant, toujours sans retourner la terre, donc on arrache. Soit déposer un cailloux de couleur à coté de chaque graine pour repérer plus facilement mes semis (rouge pour les tomates, vert pour les courgettes, etc…)

2) j’ai acheté des voiles de germination. C’est vraiment génial mais là que ça commence à pousser je me rend compte que je dois arroser au sol et le reposer dessus. Si j’arrose directement le voile, ça devint lourd et commence à peser sur mes plants.
Idée pour l’année prochaine : délimiter des bandes avec des briques, de hauteur, et déposer le voile dessus, aucun risque alors que ça gène le début de la croissance et plus facile à remettre ensuite. Parce que sinon je suis un peu perdue dans les délimitations.

Après la théorie, l’application

J’ai longtemps théorisé mon jardin, mais la théorie c’est bien, sauf qu’à un moment il faut mettre les mains dans la terre.

J’y reviendrai plus longuement, parce que j’ai décidé de faire un jardin potager au potager, sans retourner la terre mais en désherbant un peu tout de même et en enterrant les patates, les maïs et les haricots tout de même, le reste étant semé aux quatre vents, tout en respectant un certain ordre : l’ordre des affinités ! Oui, j’ai trouvé le mélange parfait des fruits et légumes par affinité et je n’ai besoin que de 4 espaces relativement distincts ou éloignés pour que cela fonctionne.
J’y reviendrai.

Premier constat :
– j’ai semé les haricots beurre avec le maïs, en même temps, de manière à ce que le haricot puisse s’enrouler autour du pied de maïs : ERREUR ! Le haricot semble pour l’instant pousser plus vite que le maïs, donc l’an prochain je dois penser à semer le maïs un mois avant !!!

084. Graines à identifier

19/05/2011
Plus

083. Egopode ? à vérifier

19/05/2011

082. Feuilles à identifier

19/05/2011

081. Chardons Jaunes ?? (à vérifier)

19/05/2011 Plus

Previous Older Entries

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.